Les tunnels forés

Lorsque le tracé parcourt une zone fortement urbanisée, les travaux de surface sont impossibles. A partir de puits "d'attaque", on creuse en souterrain (entre 15 et 20 m de profondeur) avec des machines adaptées aux terrains rencontrés.



Les tunnels traditionnels

Creusement du tunnel en méthode tradionnelle Sur la ligne 1, tunnels dans la craie réalisés par les méthodes traditionnelles.

Injection préalable de bentonite ciment pour étancher les terrains baignés dans une nappe phréatique puissante.

Creusement classique par machines à attaque ponctuelle.



Tunneliers

Le train suiveur Les 20 km de la ligne 2 "Gare Lille Flandres"  "CHR Dron" sont creusés à l'aide de 5 tunneliers.

2 d'entre eux sont des tunneliers à pression de boue.

Nouveau tunnelier à pression de sol mis en oeuvre pour la première fois en France, il permet de creuser dans les terrains d'argile lourde et collante.

Même configuration pour tous les types de tunneliers:
- structure cylindrique sur laquelle sont montés les outils d'excavations adaptés aux terrains rencontrés
- train suiveur où sont regroupées les installations nécessaires au fonctionnement


Le tunnelier "Pierre de Roubaix"

Pierre de Roubaix D'une longueur de 110 m, "Pierre de Roubaix" est une véritable usine divisée en 2 parties:
- un bouclier de 7,65 m de diamètre où sont concentrées les fonctions de:
  - creusement,
  - soutènement provisoire,
  - pose de revêtement au fur et à mesure de la progression,
- le train suiveur où se trouvent les installations hydrauliques et électriques.


Le creusement du tunnel

Roue de coupe A l'avant du bouclier, la roue de coupe est appliquée fortement contre la paroi à creuser grâce à une pression hydraulique:
- elle comprend 8 rayons équipés d'outils de coupe
- des moteurs lui impriment un mouvement de rotation assurant ainsi l'excavation du terrain

Les terrains excavés sont accumulés dans la chambre de forage créant ainsi une pression. Ils sont extraits au moyen d'une vis d'Achimède. On règle la pression dans la chambre en jouant sur la vitesse de rotation de la vis.

Pendant l'excavation, une mousse à base de polymère est injectée dans la chambre de forage pour graisser les copaux d'argile afin qu'ils ne collent pas.

Les déblais extraits sont acheminés à l'arrière par un convoyeur à bande de 50 m de long. Puis, ils sont chargés dans des bennes et ramenés par train au puits d'évacuation.



La pose du revêtement du tunnel

Stockage des voussoirs Lorsque le tunnelier a creusé 1,25 m il s'arrête pour permettre la pose d'un revêtement sur la circonférence du tunnel.

Ce revêtement se compose de 5 éléments en béton préfabriqués appelés voussoirs et d'un clef de voute qui ferme l'anneau.

Toutes les informations de guidage, forage, pression et avancement sont visualisées dans une cabine de pilotage.

Pose de voussoirs La pose des voussoirs est entièrement automatisée, elle est effectuée par un érecteur qui ajuste finement la position de chaque voussoir.

L'assemblage des voussoirs s'effectue par boulonnage.

Vérins du bouclier Une pression de 5200 tonnes, grace à une batterie de 26 vérins prenant appui sur le dernier anneau de voussoirs mis en place provoque l'avancement du tunnelier.

Lorsque le tunnelier avance, un vide se crée entre le terrain et l'extérieur de l'anneau de voussoirs, ce vide est comblé par des injections de bourrage.

Dans les meilleures conditions, le tunnelier peut avoir un avancement de 20 m par jour.



en savoir plus:
- Siemens Transportation Systems
  - Le métro de Lille
  - Le VAL
- Transpole




Biloute, Parole de Ch'ti

haut de page 
 

© Mentions légales Vivre à Lille, un guide pour mieux connaître Lille et sa métropole
courriel : webmaster@vivrealille.com - internet : www.vivrealille.com